Histoire de la Turquie

La Turquie est un pays qui s'étend de l'Europe orientale à l'Asie occidentale, avec des liens culturels avec les anciens empires grec, perse, romain, byzantin et ottoman. La ville cosmopolite d'Istanbul, située sur le détroit du Bosphore, abrite l'emblématique basilique Sainte-Sophie, avec son dôme flamboyant et ses mosaïques chrétiennes, l'imposante Mosquée bleue du XVIIe siècle et le palais de Topkapı, datant d'environ 1460 et autrefois résidence des sultans. Ankara est la capitale moderne de la Turquie.
Un pays historique doté de l'une des meilleures gastronomies du monde, d'une grande variété de paysages, de plages et de montagnes, et de la magnifique ville d'Istanbul.

Certains des plus grands personnages de l'histoire sont passés par la Turquie, comme Jules César, qui a vaincu le roi Farnaces du Pont près de l'actuelle Amasya, et saint Paul, qui a traversé le pays. Les Byzantins creusaient des églises dans les grottes de Cappadoce et les sultans ottomans menaient la grande vie dans le palais de Topkapı à Istanbul, à la tête d'un empire qui s'étendait de Budapest à Bagdad. Et avant cela, les Romains ont emprunté la voie des Curettes à Éphèse, les Arméniens ont construit les églises médiévales d'Ani, les derviches tourneurs ont développé le mysticisme soufi et les Lyciens ont bâti leurs villes, aujourd'hui détruites, sur la côte méditerranéenne.

Culture de la Turquie

Les Turcs d'aujourd'hui sont sociables et très fiers de leur pays ; ils offrent toutes sortes d'informations (plus ou moins précises) sur tout, des klims au dôme d'Aya Sofya (Sainte-Sophie). La grande histoire de la Turquie, associée à sa situation unique à la jonction de l'Europe et de l'Asie, lui a conféré un vaste patrimoine. Pour s'en imprégner, il suffit de se baigner dans un ancien haman, de manger un kebab, de voir la diversité des influences apportées par la route de la soie ou de visiter les ruines disséminées dans la campagne et les montagnes.